Formation en présentiel en Italie du 1er au 3 octobre 2021

Après deux sessions de formations en ligne en mai et juin derniers, les partenaires et enseignants impliqués dans le projet I-CAN vont se rencontrer pour la première fois en chair et en os ce weekend à Turin en Italie.
Pendant trois jours, les participants venus de France, de Hongrie, d’Italie et du Royaume-Uni vont découvrir le guide d’action pour le climat créé par les partenaires et ainsi renforcer leur capacité à inciter les élèves à penser de façon critique, à collaborer efficacement et à agir justement en faveur du climat.
Cette formation sera également l’occasion de renforcer les connaissances du contexte de chaque pays partenaire et d’aborder les complexités de l’éducation au changement climatique.
Au retour dans leur pays, les enseignants ayant participé à cette session mettront en place des simulations de conférence climatique sur le modèle des Nations Unies au sein de leur classe. Cela leur permettra d’appliquer les connaissances et compétences acquises dans le cadre du projet à leur propre contexte éducatif.
Nous avons tous très hâte de nous rencontrer « pour de vrai » et de travailler ensemble !

Quelques réponses aux questions que se posent certains participants.

Q1 : Pourquoi seulement quelques villes du Royaume-Uni, de Hongrie, de France et d’Italie participent au projet ?

Q2 : Pourquoi seulement quelques pays participent à cette formation internationale ? J’ai lu quelque part qu’elle était promue par l’Union Européenne mais il y a davantage de pays dans l’UE… Où est l’Allemagne par exemple ? Ou la Pologne ? La Slovaquie ? La Belgique ? etc…

Q3 : Pourquoi le Royaume-Uni y participe alors qu’il ne fait plus partie de l’UE ?

Q4 : Pourquoi le projet ne dure que 2 ans ? Peut-on tout résoudre en seulement 2 ans ?

 

Notre projet, International Climate Action Network (I-CAN) a reçu un soutien financier de la Commission Européenne dans le cadre du programme Erasmus+. De nombreux projets Erasmus+ sont actuellement en cours à travers toute l’Europe et non pas un seul projet commun : voici la liste des projets réussis dans le cadre de notre axe prioritaire pour la campagne de financement 2020 (il existe plus de 500 projets distincts impliquant tous les pays de l’Union Européenne).

Vous pouvez trouver ici les informations générales sur les attentes de la Commission Européenne et le cadre dans lequel nous nous inscrivons :

Partie A : Informations Générales sur le programme Erasmus+ | Erasmus+ (europa.eu)

Notre projet a été développé pour s’inscrire dans les priorités environnementales, climatiques et partenariales du programme :

Objectifs environnementaux et climatiques : le programme vise à soutenir, dans tous les secteurs, la sensibilisation aux changements environnementaux et aux défis climatiques.

  • La priorité sera donnée aux projets visant à développer des compétences dans divers domaines liés à la durabilité, en développant, par exemple, des stratégies et des méthodologies dites vertes ainsi que des programmes orientés vers l’avenir qui répondent mieux aux besoins des individus.
  • Le programme soutiendra également la mise en oeuvre de pratiques innovantes pour préparer les apprenants, les professionnels de l’éducation et de la jeunesse à devenir de véritables facteurs de changement. (ex : protéger les ressources, réduire la consommation et le gaspillage énergétiques, compenser les émissions de gaz à effet de serre, opter pour une alimentation et des modes de transport durables etc…)
  • La priorité sera également donnée aux projets qui, au travers de l’éducation, de la formation, des activités de jeunesse et de sport, favorisent les changements de comportement dans les préférences personnelles, les habitudes de consommation et les modes de vie.

KA201 : Coopération entre organisations et institutions, comprenant notre priorité :

  • Partenariats stratégiques pour l’enseignement scolaire

Le travail en partenariat est un point clé du programme Erasmus+. Pour accéder à ce financement, les organisations doivent concevoir un programme et rassembler des partenaires avec des connaissances et expertises pertinentes au regard du projet mené. Il peut y avoir davantage de partenaires impliqués dans un projet mais au vu de l’expérience du Liverpool World Centre et de la liste des projets réussis, le nombre de 6 organisations (dont LWC) semblait le plus adapté pour un projet de cette ampleur. Notre partenariat a été réuni par le Liverpool World Centre sur la base du travail effectué sur les précédents projets et en fonction des intérêts et préoccupations de chacun.

Le Royaume-Uni a été autorisé à participer car la candidature a été soumise en avril 2020. Cela signifie que lorsque le budget pour les projets Erasmus+ de 2014 à 2020 a été établi et financé (y compris avec la contribution du Royaume-Uni), le Royaume-Uni ne s’était pas encore retiré de l’Union Européenne. Il s’agissait donc de la dernière fois que ce financement était ouvert aux organisations britanniques.

Dernier point mais non des moindres, les problèmes ne seront évidemment pas résolus au cours des 30 mois du projet ! La proposition a été travaillée en détail (200 pages rédigées !) et en prenant en compte les différentes étapes et échéances, c’est ce qui semblait le plus pertinent (la durée maximum d’un projet étant de 36 mois).

 

image: Persone vettore creata da pch.vector – it.freepik.com

Commençons à travailler pour un avenir meilleur

Le projet I-CAN représente ce qui est en notre pouvoir : celui de changer l’ordre des choses.

I-CAN « International Climate Action Network » a pour objectif de proposer à des enseignants et leurs élèves de participer à des simulations de conférences climatiques sur le modèle de la COP (Conference of the Parties). Il s’agit d’une méthodologie participative officiellement adoptée par les Nations Unies.

Cela consiste à donner le pouvoir d’imaginer et de contruire un futur différent aux premiers concernés, à savoir les jeunes et les élèves, grâce à l’implication de leurs enseignants.

La première session de dialogue et d’échange transnational entre les organisations et les enseignants des différents pays européens se tiendra en ligne le 15 mai 2021. Ce temps sera l’occasion de faire connaissance avec les autres participants et de s’orienter vers la COP26 de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques et vers l’événement « Youth4Climate: Driving Ambition ».